Retour

Voies aériennes unifiées - une vision holistique de la santé respiratoire

Tout est relié

Jusqu’à une date récente, la rhinite (inflammation de la cavité nasale) et l’asthme étaient considérés et traités comme des troubles respiratoires distincts, mais de nombreux experts considèrent désormais que les voies respiratoires supérieures et inférieures constituent un système unique et connecté, appelé « voies aériennes unifiées ».

Pourquoi cela est-il important ?

Étant donné que ces deux voies respiratoires sont reliées, une infection ou une maladie dans l’une de ces voies peut facilement se propager à l’autre si elle n’est pas soignée. Toute maladie qui affecte une voie respiratoire est susceptible d’affecter l’autre voie respiratoire.

C’est la raison pour laquelle les infections des voies respiratoires supérieures (IVRS) peuvent augmenter le risque de développer des infections des voies respiratoires inférieures (IVRI).

Les symptômes des voies respiratoires supérieures unifiées comprennent la toux, les éternuements, l’écoulement nasal et les difficultés respiratoires.

Une obstruction du nez et les symptômes du rhume sont les principales raisons pour lesquelles les parents consultent un pédiatre au cours des deux premières années de la vie de leurs enfants.

Ainsi, lorsque le nez de votre enfant est bouché, le risque de développer une IVRI augmente. En nettoyant efficacement le nez des enfants, les parents peuvent les protéger contre les particules infectieuses qui se développent et finissent par être inhalées dans les poumons.

Une étude récemment menée par OMRON Healthcare a révélé que les parents qui nettoient correctement le nez de leur enfant peuvent réduire la durée et l’intensité d’un écoulement nasal ou d’un nez bouché, ainsi que le besoin de médicaments.

Les résultats de cette étude prouvent également que le fait de maintenir la cavité nasale propre pourrait jouer un rôle dans la prévention de l’apparition de complications plus graves des voies respiratoires inférieures telles que la bronchite, la pneumonie ou l’asthme. Votre grand-mère avait donc raison lorsqu’elle insistait pour que vous vous mouchiez lorsque vous étiez enfant.

Que pouvons-nous faire en cette période de pandémie de COVID-19 durant laquelle nous ne pouvons pas consulter notre pédiatre de référence ?

Voyons ce que nous pouvons faire chez nous pour réduire l’impact des maladies dans les voies respiratoires inférieures.

Pourquoi est-il si essentiel de préserver le nez des mucosités ?

  • Le mucus qui s’écoule dans la gorge des enfants est un déclencheur bien connu de la toux, qui constitue l’une des affections des voies respiratoires inférieures les plus courantes.
  • Le fait d’éliminer ce mucus des voies respiratoires supérieures à l’aide d’un aspirateur nasal automatique permet de réduire la toux.
  • En effet, cet appareil permet d’éliminer les particules infectieuses du nez qui, autrement, seraient inhalées dans les poumons.
  • Les parents peuvent également diminuer le nombre de médicaments administrés à leurs enfants pour combattre la toux.

En résumé, en nettoyant efficacement les narines des enfants, les parents peuvent les protéger contre les particules infectieuses qui se développent et finissent par être inhalées dans les poumons. Le fait de dégager les voies respiratoires peut contribuer à accroître l’efficacité d’un nébuliseur, de sorte qu’une plus grande quantité de médicaments puisse être acheminée vers les voies respiratoires, là où ils sont le plus nécessaires. Ainsi, les parents peuvent également s’assurer qu’ils réduisent au minimum la quantité de médicaments qu’ils donnent à leurs enfants.


Références :
https://www.asthma.org.uk/advice/triggers/coronavirus-covid-19/what-should-people-with-asthma-do-now/